As-tu le droit de prendre plaisir à manger ?



/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name: »Tableau Normal »; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent: » »; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family: »Calibri », »sans-serif »; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family: »Times New Roman »; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family: »Times New Roman »; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Parfois, j’ai l’impression que c’est devenu un peu indécent de prendre plaisir à manger.

 

– Oh là là ! Je vous l’avais bien dit ! J’ai la tentation de toutes part, ici, je n’aurais pas dû venir avec vous à la crêperie.
Traduction : j’ai tout fait comme il faut, ce n’est pas de ma faute si je suis obligée de manger quelque chose de bon. Voire c’est de la tienne parce que c’est toi qui m’a emmenée dans cet endroit où il n’y a même pas de salade au menu !

 

– Bon j’ai vraiment plus faim, mais je vais prendre un dessert quand même. Mais c’est vraiment de la gourmandise !
Traduction
: Je sais, c’est péché. Mais ne t’inquiètes pas trop, tu sais, c’est exceptionnel. Alors tu veux bien me donner ta bénédiction ? Tu me juges pas trop, hein ?

 

– Tu sais, il ne faut pas grignoter entre les repas !
Traduction
: Ça me fait trop envie de te voir manger ce Snickers. Comment peux-tu oser ? N’as-tu pas honte ? Moi je me prive et toi non ? C’est trop injuste ! Prive-toi aussi !

 

– Je crois que je vais prendre de la viande rouge. Je manque d’énergie en ce moment, je crois que mon corps en a besoin.

Traduction : je mange quelque chose de bon, mais j’ai une bonne excuse, quand même. La santé passe avant tout.

 

– Mais t’as rien mangé ! Tu sais il faut manger !

Traduction : Ça me mets mal à l’aise que tu ne manges pas. J’ai du mal à me contrôler, j’ai besoin que tu manges autant que moi pour me déculpabiliser.

 

Je l’entends souvent autour de moi, ce moralisme alimentaire. Heureusement, je trouve la traduction de plus en plus automatique, ce qui fait que je me sens moins souvent visée. (Oui, parce qu’avant, j’aurais eu envie de répondre « heu, je mange un snickers et je t’emmerde, non mais ho ! ». Et peut-être même que j’en aurais mangé 2. Par défi. Samia la rebelle du Snickers…)

 

Et toi, tu entends quoi ?

Information et Liens

Rejoignez le groupe en commentant, traquant ce que les autres ont à dire, ou en pointant depuis vôtre blog.


Autres Posts

Commentaires des Lecteurs

C’est tellement vrai…

Mon collègue (homme !) est toujours en train de contrôler son poids !!! Tous les matins, vers 10h30, il tient le même discours : « mon Dieu, il faut que j’aille m’acheter du chocolat, car j’ai pas assez mangé ce matin et je vois tout tourner, je vais partir dans les pommes… »

Ahhhhhhhhhhhhh la belle excuse : BOUFFE-LE TON CHOCOLAT, J’EN AI RIEN A FOUTRE DE TES EXCUSES A 2 BALLES !!!

@Tchoupi : Lol. Exactement ce que je voulais dire !