Overdose de chocolat récurrente


J’en peux plus du chocolat.

Je t’assure que j’aurais jamais cru que je dirai ça.

Mais là vraiment, je peux plus voir l’ébauche de l’ombre d’un carré de chocolat en peinture.

Avant Pâques déjà je commençais à avoir des envies bizarres de salades et de légumes bouillis. D’ailleurs, j’ai passé 3 jours entiers sans en manger ! Si ça c’est pas une preuve !

Et Pâques a toujours été ma fête préférée avec ses montagnes de lapins en chocolat et ses restes de Kinder qu’on peut voler à ses enfants sans qu’ils ne s’en rendent compte vu qu’ils ne savent pas encore compter.

Mais là j’ai été trop loin. Poussée par l’habitude et par la petite voix qui disait : « c’est Pâques, tout de même, tu vas quand même pas laisser passer tout ce chocolat ?! », j’ai mangé du chocolat sans faim et sans envie.

J’en étais écœurée. Je jurais qu’on n’allait pas m’y reprendre. Beurk. Plus jamais de chocolat.

Et puis bon, le weekend dernier, c’était la fête d’anniversaire de mon neveu, avec un gâteau au chocolat tellement délicieux que j’ai pas pu faire autrement que d’en prendre 3 fois, entre les mini-snickers dont je me gavais en douce.

Le soir c’était sûr sûr. Le chocolat c’était fini.

Et puis hier soir, dîner entre amis. Et que me sert-on d’autre au dessert qu’une fondue au chocolat. Plein de parfums différents, chocolat noir à l’orange, chocolat praliné, blanc cerise. Il fallait bien tous les goûter, non ? Faire honneur au plat, c’est le minimum, niveau politesse, non ?

Alors ce matin, vraiment, vraiment, j’en peux plus du chocolat. Rien que d’imaginer que je puisse avaler encore une seule miette de chocolat me donne la nausée.

Jusqu’à … demain ?

Information et Liens

Rejoignez le groupe en commentant, traquant ce que les autres ont à dire, ou en pointant depuis vôtre blog.


Autres Posts

Commentaires des Lecteurs

C’est vrai qu’il y a des fois où on en mange jusqu’à l’écœurement mais hélas il passe très vite et on recommence. Mais c’est tellement bon ;-D

@Catherine: Et à chaque fois j’y crois, et à chaque fois je suis déçue… 🙂