Une crise de boulimie parmi tant d’autres


Un creux dans l’estomac. J’ouvre le tiroir de mon bureau où j’ai caché un paquet de gâteaux. « Trois, » me dis-je, « c’est une petite faim. » Je pose les biscuits à côté de mon ordinateur et me replonge dans mon travail.

Je croque une fois. Je croque deux fois. Je tends ma main pour en reprendre un.

Rien. J’ai tout mangé. Ah. Pourtant je m’en suis à peine rendue compte.

Le creux dans mon estomac est toujours là.

« Ca dois être une plus grosse faim que ce que je pensais. J’en prends encore 4 … bon ok cinq. »

20 secondes plus tard, je tends ma main : plus rien.

« J’ai déjà tout mangé ? »

J’en reviens pas. Je m’en suis à peine rendue compte… Et ce creux, il est de plus en plus perceptible. C’est pas tant un creux qu’une boule de noeuds qui irradie sa chaleur malsaine dans tout le bas de mon ventre.

« Je veux encore un gâteau. » C’est impérieux. C’est une voix qui veut dire : « Discute pas. Obéis. »

J’obéis. Le paquet est maintenant ouvert sur mon bureau. Je fais semblant de travailler tout en mangeant mais je ne pense plus qu’à mes biscuits.

Encore un. Puis un autre. Je les prends par deux. Par trois. J’ai honte des miettes qui tombent sur mon pantalon et que j’essuie d’un revers de main frénétique.

L’impression de creux vide et noir atteint maintenant l’ensemble de mon torse pendant qu’un début de dégoût se fait sentir au niveau de mon estomac.

Mais le pire, c’est la trouille. Le paquet se termine. J’ai envie de vomir. Mais j’en veux ENCORE ! C’est gluant, c’est noir, c’est puant, et ça m’a envahi tout le milieu : le ventre, le cœur. Oui, le cœur, tout ce gluant enserre mon cœur à présent. Il reste là, ce gluant. Il m’emprisonne le cœur.

J’ai envie de vomir à présent. Je mangeais pour remplir un creux, et le voilà transformé en un vide gluant.

Y a des jours où j’aimerais bien pouvoir me faire vomir, pour me purger de cette bouffe qui ne tient pas ses promesses.

Information et Liens

Rejoignez le groupe en commentant, traquant ce que les autres ont à dire, ou en pointant depuis vôtre blog.


Autres Posts

Commentaires des Lecteurs

Vague connaissance de ce que tu décris si bien à savoir un besoin de se remplir et de se vider par la suite presque je dirais pour mieux se vider mais d’ou ? comment lutter ? Quand je craque surtout pas culpabiliser rien n est perdu apres tout