Perdre du poids avec le jeûne. Ou pas.


J’ai toujours trouvé ça très attirant, le jeûne. Peut-être était-ce parce que c’est une pratique millénaire, prônée par toute les religions (carème, ramadan, etc.).

Peut-être que c’est son côté remède naturel pour soigner un peu tout, se « désintoxiquer », son côté anti « civilisation de maintenant ».

Ou peut-être que tout simplement, je savais d’expérience qu’il n’y a pas de meilleur moyen de maigrir que d’arrêter de manger.

En tous cas, ce qui me plaisait dans cette méthode, c’était sa simplicité ! Pas besoin de savoir quels aliments tu peux manger, lesquels tu dois manger en quantité limitées. Pas besoin de savoir t‘arrêter au bout de telle quantité. T’arrêtes juste de manger. Facile non ?

Bin non.

Vu comment pour moi la faim est impérieuse et le besoin de manger irrésistible, je me doutais que ça serait dur. Mais à ce point-là…

Pourtant j’étais préparée. J’avais lu tout ce qui me tombait sous la main à ce sujet (d’ailleurs, c’est là qu’on se rends compte qu’au lieu de taper seulement « jeûne hydrique » dans google il faut surtout pas oublier de taper aussi « dangers du jeûne hydrique », m’enfin…).

Le matin du premier jour, j’étais motivée. J’avais décidé de jeûner deux jours seulement, pour faire un premier essai, et parce que j’avais lu qu’il vaut mieux de commencer par de courtes périodes, pour ne pas surcharger le corps de toxines.

J’avais pas réussi à me « préparer au jeûne » en allégeant mon alimentation comme c’était préconisé – au contraire, je m’étais gavée d’éclairs au chocolat la veille – mais je sais pas pourquoi, j’étais confiante. Après tout, il suffisait d’un peu de volonté, non ?

Bin non.

J’aimerais bien te faire un compte rendu « au jour le jour » de mon expérience, mais le fait est qu’elle n’a même pas durée une journée :

A 9h j’avais faim.

A 10h j’étais affamée.

A 11h, je commençais à me dire que peut-être c’était pas une bonne idée.

A 12h, je ne pensais qu’à manger. Obsession totale.

A 13h, je regardais avec désespoir mes collègues partir à la cantine et il me fallu toute la volonté du monde pour leur lancer un nonchalant mais néanmoins enthousiaste « Non, je suis un peu barbouillée aujourd’hui, j’ai pas faim. Et puis ça tombe bien, j’ai du boulot ! A toute à l’heure ! »

A 14h, j’avais l’impression qu’un trou s’était creusé au milieu de mon corps. C’était comme un grand trou noir, une sensation de vide intense qui menaçait d’envahir mes bras et mes jambes à tout moment.

A 15h, la sensation de faim était complètement masquée par la sensation de vide. Impossible de me concentrer sur mon travail. J’étais obnubilée par ce vide gluant.

A 16h, j’appelais mon mari pour lui en parler, avec l’espoir secret qu’il me dirait que c’était n’importe quoi, qu’il fallait que j’arrête. Ce qu’il fit, Dieu soit loué – sans toutefois louper l’opportunité de se foutre copieusement de ma gueule – me donnant l’excuse parfaite pour me ruer sur la clémentine et la pomme que j’avais oubliées dans le tiroir de mon bureau la veille, Dieu soit à nouveau loué.

(Oui j’ai beaucoup loué Dieu ce jour là. D’ailleurs peut-être que c’est ça le côté mystique du jeune : tu loues Dieu quand enfin tu peux rebouffer…)

Ce soir-là en sortant du bureau, j’ai dévalisé la boulangerie et engloutit des pains aux raisins comme si je n’avais rien mangé depuis plusieurs semaines.

J’ai dû prendre deux kilos en 20 minutes.

Je crois qu’en matière d’échec d’une méthode d’amaigrissement, on fait rarement plus rapide ni plus évident.

Information et Liens

Rejoignez le groupe en commentant, traquant ce que les autres ont à dire, ou en pointant depuis vôtre blog.


Autres Posts

Commentaires des Lecteurs

Là franchement tu m’as fait rire – louer Dieu quand enfin tu peux remanger 😀
Mais c’est vrai que le jeûne est toujours tentant (du moins l’idée que je m’en fais avant de le mettre en pratique…)

Waouh, c’est trop fort. Il y a un mois, quand j’ai commencé mon régime, je me suis dit que j’allais ouvrir un blog. J’avais même trouvé un nom : « le dernier régime ». Finalement, j’ai eu la flemme et je l’ai jamais créé. Tant mieux, parce que j’aurais dit les mêmes choses que toi mais en moins bien. Alors continue, ça me redonne courage. Je vais continuer à te lire. llez, je m’
Pour raconter ma vie briévement, en un mois j’en suis à moins 500g…. Autant dire que dalle… Mais en fait j’ai fait – 5 kg en 3 semaines, 4.5 kg en une semaine. Vive l’arrêt de la cigarette…

J’aime beaucoup ton style, très agréable à lire.

Pour le régime pourquoi ne pas essayer Weight Watchers. L’avantage de ce régime qui n’en est pas vraiment un c’est que tu peux manger de tout et te faire plaisir de temps en temps. Pas besoin de t’inscrire ou d’acheter quoi que ce soit. Moi je le fais depuis debut decembre. J’ai perdu pres de 6 kg depuis. Environ 600g par semaine. Et je tiens bon, je n’ai meme pas l’impression de me priver. Tu vois hier j’ai mangé des crêpes avec un peu de nutella, c’est dire!

Si ca t’interesse dis moi, je te donnerai des liens internet intéressants.

Bon courage pour ton régime 😉

Anais