D’où je connais Zermati et Apfeldorfer ?


Je viens de commander le livre de Zermati et Apfeldorfer. J’ai l’impression de déjà les connaître, ces deux monsieurs, mais je n’ai pas encore lu même un seul de leurs livres.

Apfeldorfer, je l’ai entendu à la radio une fois il y a peut-être deux ans à l’occasion de la sortie de son dernier livre. Je me souviens qu’il parlait de déguster du saucisson, qu’au début on sentait le goût salé et gras et que c’était agréable, et qu’au fur et à mesure des bouchées, ce même goût gras salé devenait pas désagréable, juste pas agréable. Il disait qu’il fallait déguster lentement pour profiter du plaisir que cela procurait et que c’était possible du coup d’arrêter avant d’avoir trop manger.

Ca a fait tilt.

Le soir même j’essayais avec du nutella et miracle ! au lieu de m’enfourner le pot comme je faisais d’habitude (et qui fait que j’en achète jamais, d’ailleurs) je ne mangeai qu’une petite tartine et m’arretai sans frustration aucune… Bizarre.

Manque de bol, le soir même, impossible de me ralentir pour déguster : j’avais besoin de me remplir et il fallait que ça aille vite. J’ai donc oublié cette méthode en me disant que c’était juste pas pour moi.

Puis quelques semaines avant Noël, Caroline a écrit un post sur Zermati, qu’elle a découvert dans une émission de M6, que je crois bien que j’ai vue aussi. Elle donnait un lien vers leur site, gros.org.

Ça a fait tilt.

Oui, encore. Ca fait souvent tilt.

En deux jours, j’ai lu l’intégralité du contenu du site. Et j’ai retenté le coup. Ça me semblait tellement logique tout ça.

A ma grande surprise, c’était beaucoup plus facile que la première fois. Pendant une semaine, j’ai mangé uniquement quand j’avais faim et arrêté quand je n’avais plus faim.

Et j’ai mangé au moins 2 fois moins que d’habitude. A ma grande surprise. Sans avoir faim.

Tout en perdant 3 kilos en une semaine.

Evidemment ensuite les fêtes sont arrivées avec son cortège de repas interminables et de belles-mères qu’il ne faut pas vexer en se servant au moins une fois de chaque plat. Alors j’ai arrêté de faire attention à ma faim en me jurant de recommencer après le nouvel an.

Cette fois-ci je suis prête.

Enfin je crois.

Information et Liens

Rejoignez le groupe en commentant, traquant ce que les autres ont à dire, ou en pointant depuis vôtre blog.


Autres Posts

Commentaires des Lecteurs

[…] est-ce si difficile de prendre mon temps pour déguster ? J’y suis parvenue très bien pendant une semaine mais depuis, je n’y arrive […]

c’est souvent très afgréable de visiter ton glog 🙂